Diminuer le texteAppuyer sur Ctrl - pour diminuer la taille du texte
Agrandir le texte
Appuyer sur Ctrl + pour augmenter la taille du texte
Imprimer le contenu de la page (Nouvelle fenêtre)
Appuyer sur Ctrl + p pour imprimer la page.




Publié le 6 octobre 2022

Contournement Ouest de Nîmes : Le tronçon demandé par l’Agglomération inscrit au Contrat de plan autoroutier 2022-2026

 

Congestions pour les usagers, nuisances pour les riverains, pollution induite pour l’environnement : la route nationale 106 supporte jusqu’à 45 000 véhicules par jour sans être dimensionnée en conséquence. D’où le projet de contournement Ouest de Nîmes (Conimes), prévoyant de raccorder le pays cévenol à l’arc autoroutier méditerranéen tout en désengorgeant l’entrée Ouest de Nîmes.

Porté par l’Etat, représenté par la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal) Occitanie, « ce projet est prioritaire pour le bon fonctionnement et le développement de notre territoire », rappelle Franck Proust, président de Nîmes Métropole, depuis sa prise de mandat en 2020.

Depuis plusieurs mois, l’Exécutif mène ainsi de nombreux échanges avec l’Etat et avec Vinci Autoroutes (VA). Franck Proust a saisi dès le printemps 2021 le Premier ministre Jean Castex et le Préfet de Région Etienne Guyot sur l’avantage à traiter le tronçon sud de la déviation Ouest en segment autoroutier reliant l’A9 à la RD 40 (route de Sommières). Le dossier a également été évoqué par le président de VA Pierre Coppey le 21 septembre dernier, lors de l’inauguration du parking de covoiturage de Nîmes Est. 

Le Préfet de Région, qui avait soutenu cette perspective de tronçon, présidait le Comité de pilotage (Copil) du Conimes le 28 septembre dernier en préfecture du Gard. A cette occasion, le représentant de Nîmes Métropole a clairement posé la question de l’urgence de l’inscription de ce tronçon au Contrat de plan autoroutier 2022-2026 pour être en cohérence avec la procédure visant à la Déclaration d’utilité publique du Conimes.

En réponse, et de manière tout aussi claire, le représentant du ministère des Transport chargé des concessions autoroutières participant au Copil a déclaré que l’inscription au Contrat de plan autoroutier était acquise nonobstant les négociations à la concession avec Vinci Autoroute toujours en cours au ministère. « Une avancée déterminante pour une perspective à terme de soulagement du trafic sur l’entrée Ouest de Nîmes », se réjouit Franck Proust.

Supports à disposition :

1-Plan du barreau autoroutier à jour

2-Note de synthèse sur le contournement Ouest de Nîmes

Retour à la liste des actualités