Diminuer le texteAppuyer sur Ctrl - pour diminuer la taille du texte
Agrandir le texte
Appuyer sur Ctrl + pour augmenter la taille du texte
Imprimer le contenu de la page (Nouvelle fenêtre)
Appuyer sur Ctrl + p pour imprimer la page.




Publié le 14 octobre 2022

Agression d’un contrôleur du réseau Tango : Nîmes Métropole et son délégataire solidaires pour dénoncer les incivilités

 

Agressions physiques et verbales : les actes d’incivilités répétés au cours des dernières semaines ont conduit la Direction et le personnel du réseau Tango à marquer leur désapprobation en cessant momentanément leur activité ce jeudi 13 octobre 2022, de 12h à 14h, occasionnant des perturbations sur le réseau entre 11h30 et 14h30. Une action pleinement soutenue par l’Agglomération, en charge du réseau.

Franck Proust, président de Nîmes Métropole, a contacté le contrôleur du réseau Tango agressé lundi 10 octobre, dans le quartier Richelieu à Nîmes, pour lui exprimer son soutien et un prompt rétablissement. Blessé au visage, choqué par cette agression gratuite et disproportionnée, l’agent est en arrêt de travail jusqu’à nouvel ordre. « Je condamne avec la plus grande fermeté ces incivilités et cette agression physique inacceptable. Nos agents du réseau Tango travaillent au service des usagers et il est intolérable qu’un climat d’inquiétude soit instauré par de tels faits. »

A noter que des procédures sont en cours à l’encontre des auteurs identifiés ; la vidéosurveillance présente dans tous les bus et cars de Nîmes Métropole est venue en appui des forces de l’ordre pour confondre ces incivilités. « Ces faits, insupportables et intolérables, ont fait l’objet de dépôts de plaintes afin que les auteurs des faits soient appréhendés et répondent de leurs actes devant la justice », précise Ludovic Martin, directeur général du réseau Tango (délégataire Transdev).

Retour à la liste des actualités