Diminuer le texteAppuyer sur Ctrl - pour diminuer la taille du texte
Agrandir le texte
Appuyer sur Ctrl + pour augmenter la taille du texte
Imprimer le contenu de la page (Nouvelle fenêtre)
Appuyer sur Ctrl + p pour imprimer la page.




Publié le 20 novembre 2020

Télétravail : au-delà du confinement, Nîmes Métropole va le généraliser dès début 2021

 

 

 

 

Situation inédite, tables-rondes inédites ! En plein reconfinement, l’agence de Développement économique de Nîmes Métropole a choisi de maintenir ce matin son « Rendez-vous Eco » mensuel à destination des entreprises, associations et divers acteurs du monde économique, mais sous un format inédit : un Live Facebook ! Sur le thème du télétravail, ces deux tables-rondes – disponibles en replay, ont réuni plus de 1.500 vues tandis que les intervenants ont répondu en direct aux questions des internautes.

 

La thématique du télétravail s’y prêtait tout particulièrement. Plutôt que de reporter ces deux tables-rondes prévues de longue date, Nîmes Métropole a fait le choix de les maintenir mais sous un format inédit : un live Facebook multi-cam. Car en pleine crise Covid-19 et face aux confinements multiples que nous traversons, tous les dirigeants et salariés sont désormais confrontés à la place grandissante du télétravail dans la société, entre défiance et nécessaire évolution.

 

Certes, la crise sanitaire a imposé son expérimentation généralisée dans les entreprises comme dans les collectivités. Mais au-delà de cette période que chacun souhaite exceptionnelle, la loi de 2017 a fait entrer dans le monde du travail cette possibilité de télétravail, basée sur une organisation méthodique, des objectifs clairs et une confiance de la hiérarchie et des collaborateurs. Dans les entreprises, dans les associations, mais aussi dans le service public et dans nos collectivités.

 

« Je peux l’avouer moi-même : cette question du télétravail m’a bousculé à double titre, reconnaît en introduction Franck Proust, président de Nîmes Métropole. D’abord en tant que chef d’entreprise mais aussi en tant que président de Nîmes Métropole ». Car du côté de l’agglomération, sous la houlette de Jean-François Lheureux, la Direction générales des services a géré au cas par cas la situation des quelques 550 salariés.

 

Bien qu’il soit possible dans le secteur public depuis 2016, il faut bien reconnaitre que jusqu’à cette crise sanitaire, et même ce second confinement, le télétravail n’était pas vraiment entré dans les mœurs. Dans ces périodes perturbées, il a fallu relever le défi de la continuité de l’activité et du service public, notamment en équipant les salariés de l’agglomération en un temps record de matériel informatique adéquat (ordinateurs portables, accès VPN, boitiers « Tiny »…).

 

Ainsi, dans le cadre ce deuxième confinement, 56% des salariés de Nîmes Métropole sont en télétravail. 82 % de ceux-ci ont opté pour 2 ou 3 jours de télétravail par semaine. Les autres continuent à se rendre sur le terrain pour assurer la continuité du service au public (accueil, collecte des déchets, suivi des chantiers, transports en commun, gestion des services eau et assainissement). Mais il faut organiser l’après, le retour à la normalité et la généralisation du télétravail.

 

Comme le soulignait également en introduction Olivier Fabregoul, Vice-Président de Nîmes Métropole, délégué au Développement économique : « Le télétravail est aussi un moyen de se réinventer à tous les niveaux, et de préparer ensemble ce « monde d’après » dont nous parlons tous mais qui n’est pas encore advenu. Non, il ne s’agit pas encore d’un terme galvaudé. Ce monde nouveau a du sens et pour émerger, nous devrons tous – chefs d’entreprise, salariés, membres d’associations, élus politiques, etc. – apprendre à nous adapter pour arrêter de subir ».

 

D’où cet événement, sous la forme d’un Facebook Live, une rencontre inédite entre différents acteurs du territoire qui ont témoigné de leur expérience et de leur analyse face au télétravail. « Car c’est cela aussi la mission d’une agglomération comme la nôtre, c’est cela le sens d’un mandat de vice-président au Développement économique comme le mien, poursuit-il. Accompagner les dirigeants que vous êtes, que nous sommes, sortir de l’isolement, nous confronter à des idées nouvelles, écrire ensemble notre avenir. Travailler, diriger autrement, nous croyons tous ici que cela est possible. »

 

Et en ce sens, le président de Nîmes Métropole a adressé une lettre aux représentants du personnel dès le début de son mandat, au cours de l’été 2020, souhaitant que le cadre du télétravail « de droit commun » soit mis en place dans la première partie de l’année 2021. En effet, dès le 1er janvier, la Direction des ressources humaines de Nîmes Métropole engagera un audit des besoins, des règles à respecter en matière de sécurité des systèmes d’information et de protection des données.

 

Un groupe de travail réunissant les organisations syndicales et les représentants du personnel sera également mis en place pour prendre en compte les souhaits des salariés et définir précisément les modalités d’accompagnement (formation, prise en charge d’une partie des coûts par l’employeur, engagement volontaire des salariés). L’objectif ? Proposer au Conseil communautaire une délibération instaurant le principe du télétravail dans le courant du 1er semestre 2021.

 

Programme de ce « Rendez-vous Eco » spécial Télétravail :

 

Introduction par Franck Proust, Président de Nîmes Métropole, et Olivier Fabregoul, Vice-Président de Nîmes Métropole, délégué au Développement Economique

 

Table Ronde 1 : Comment optimiser le télétravail ?

 

• Les aspects juridiques, par Hervé-Georges Bascou, Avocat, docteur en droit, spécialiste en droit du travail

• Mise en place et accélération du télétravail pour le maintien des services, par Gilles Gaillard, Directeur territorial de Pôle Emploi Gard Lozère

• Les Fondamentaux pour s’épanouir et rester efficace à distance, par Serge Durand, Consultant en management / 4 points 1 CAP

• Du télétravail subi pendant la crise vers le télétravail choisi : un nouvel apprentissage de la relation Manager/Salarié(e), par Jean-François Blanchet, Directeur Général du Groupe BRL

 

Table Ronde 2 : Les outils pour réussir le travail à distance

 

• Le coworking une solution alternative au télétravail à la maison, par Emmanuel Bobin, Directeur de l’Open Tourisme Lab

• Comment sécuriser les données de l’entreprise à distance ? par Jean-Louis Bastide, Directeur d’Ordisys

• Les nouveaux outils collaboratifs pour un télétravail optimum, par Claire Maurel, Consultante en communication digitale

• Quels déploiements de réseaux de télécommunications pour l'accès au télétravail ? par Bruno Divol, de SFR, et Gilles Ridel, de GarDigital.

 

A noter que ces échanges, animés par Jérémy Guillaume, de Digital 113, ont permis aux internautes d’interagir en direct avec les intervenants.

 

Supports :

Photo et vidéo disponibles ici.

 

 

 

Retour à la liste des actualités