Diminuer le texteAppuyer sur Ctrl - pour diminuer la taille du texte
Agrandir le texte
Appuyer sur Ctrl + pour augmenter la taille du texte
Imprimer le contenu de la page (Nouvelle fenêtre)
Appuyer sur Ctrl + p pour imprimer la page.




Publié le 28 mai 2021

T2 & stationnement : Nîmes Métropole & la Ville de Nîmes à l’écoute des commerçants

Dans le cadre des travaux d’aménagement de la T2 et de leur impact sur le stationnement, la Direction Mobilités de Nîmes Métropole est allée à la rencontre des riverains et commerçants de la route d’Avignon, à Nîmes, accompagnée des présidents des Comités de quartiers Grézan-Chemin-Bas d’Avignon et Mas de Mingue-Courbessac, élus de la Ville de Nîmes. Objectif ? Echanger sur le plan du tracé et des voiries partagées.

 

Préservation des arbres, respect de l’environnement naturel, maintien de deux voies de circulation, possibilité de circuler à vélo… Autant d’aménagements prévus par Nîmes Métropole dans le cadre des travaux de la ligne Tram’bus T2 et pris en concertation avec les habitants et commerçants des quartiers concernés. Dans le cadre de ces travaux, certains stationnements se trouvant actuellement juste devant certains commerces vont être supprimés pour être déplacés plus loin.

 

C’est le cas pour les commerçants du secteur de la route d’Avignon, à Nîmes, qui vont bénéficier d’une station T2 au plus près de leurs établissements ainsi que d’un quai à vélos, comme ils l’ont souhaité lors des différentes concertations qui ont été menées.

 

Les places de stationnement seront maintenues à proximité des commerces pour permettre un accès facilité, ainsi que dans les rues adjacentes qui vont être repensées pour faciliter la vie quotidienne et permettre à leur clientèle d’adopter différents modes de transport pour s’y rendre. En effet, des solutions sont étudiées actuellement avec la Ville de Nîmes pour tracer des places de stationnement dans certaines rues adjacentes, là où le marquage n’existe pas.

 

2 places de livraison parmi les 8 places de stationnement

 

« Je viens à vélo du Chemin-Bas d’Avignon ou en voiture ; je me gare dans les rues adjacentes, ce qui est fait est bien pour le quartier », relève un client de la boulangerie. « Il faut absolument trouver un dispositif pour réserver les places de stationnements à la clientèle des commerces ; nous aimons nos commerces et voulons qu’ils perdurent », relève un habitant du quartier, intéressé par la démarche.

 

2 places de livraison parmi les 8 places de stationnement prévues sont donc à l’étude auprès des services de Nîmes Métropole, ainsi que des bordures basses devant les commerces, tout en étant vigilant à ne pas encourager le stationnement des véhicules sur le trottoir.  « Il s’agit de faciliter les livraisons et de permettre aux commerçants de recevoir leurs matières premières facilement », précise Marc Duchenne, Directeur du service Mobilités

 

Jusqu’à 10 places en front de commerces

 

« Nous allons nous assurer que les 8 places de stationnement prévues à proximité des commerces soient adaptées à leurs besoins et plus fonctionnelles, voire d’arriver jusqu’à 10 places en front de commerces », précise François Courdil, adjoint au maire de Nîmes, délégué à la Politique de la Ville et aux Centres sociaux de Nîmes, également président du Conseil de quartier Grézan-Chemin-Bas d’Avignon. « Nous étudions également l’opportunité d’aménager des places de stationnement supplémentaires dans les rues adjacentes, mais des places de courte durée afin de permettre une rotation. »

 

Et de soutenir le projet de T2 dans son ensemble qui « sera beau, propre, avec des voies partagées Tram/voitures/vélos et des aménagements piétons ; c’est cela la ville de demain ! ». Une vision partagée par Marc Taulelle, adjoint au maire de Nîmes, délégué à la construction et à la rénovation énergétique des bâtiments, président du conseil de quartier Mas de Mingue-Courbessac, qui salue l’arrivée de la T2, « qui va générer un plus et de nouveaux flux ». En effet, la T2 desservira près de 1.000 personnes chaque jour dans la zone.

 

Enfin, les pôles d’échanges multimodaux comme celui de Paloma viennent accompagner le projet et permettront aux automobilistes de se garer en bout de ligne afin d’accéder rapidement au centre-ville via l’utilisation de T2.

 

Une indemnisation pour les commerçants impactés

 

Enfin, il est à noter que les commerçants qui seraient impactés par les travaux - qui vont s’étaler sur près de 18 mois -, pourront faire une demande d’indemnisation auprès de la Commission d’indemnisation à l’amiable (CIA) présidée par un magistrat, qui instruit les dossiers sur la base de critères constatant la perte de chiffres d’affaires, de pénalisation des accès liée aux travaux.

 

Les formulaires de demande seront disponibles dès le mois de juin et fournis sur demande par la Direction Mobilités de l’Agglomération. Dès que la Commission statue, Nîmes Métropole sera en capacité de procéder à l’indemnisation sous 10 à 15 jours.

 

Pour aller plus loin :

 

Le tracé de ce 2ème tronçon de la ligne T2 et son chantier va de la gare centrale Feuchères à la Smac Paloma. Il passe par les quartiers Chemin-Bas d’Avignon (avenue Bir Hakeim, Rues Jean Moulin et Felix Eboué, Pont de Justice) et Mas de Mingue (Route de Courbessac) ;

 

  • Travaux de juin 2021 à décembre 2022, avec une mise en service de la ligne début du 2ème semestre 2022. Travaux Chemin-Bas d’Avignon : à compter de juin 2021 - Mas de Mingue : à compter de septembre 2021 ;
  • 6 marchés clausés en insertion professionnelle, représentant un minima de 19.900 heures d’insertion à réaliser. Recrutements prévisionnels du chantier phase 2 : 8 ETP (Equivalent temps plein) ; sociétés concernées : Colas - Eiffage - Eurovia - Idverde – Lautier Moussac – Razel Bec ;
  • Coût de cette seconde phase de travaux : 40 millions d’euros financés par Nîmes Métropole avec l’aide de l’Etat, de la Région Occitanie, et du Département du Gard.

 

Supports à disposition :

 

Retour à la liste des actualités