Diminuer le texteAppuyer sur Ctrl - pour diminuer la taille du texte
Agrandir le texte
Appuyer sur Ctrl + pour augmenter la taille du texte
Imprimer le contenu de la page (Nouvelle fenêtre)
Appuyer sur Ctrl + p pour imprimer la page.




Publié le 7 juin 2021

Nîmes Métropole : les communes « 100% Compostage » à l’honneur

 

 

En présence des élèves de l’école de Saint-Dionisy, la matinée du vendredi 4 juin fut « Verte » en Vaunage ! Et pour cause, a été inauguré le 2nd composteur collectif de la commune, soit la 4ème aire de compostage partagé de l’Agglomération. Un premier pas vers la mise en œuvre du projet « Territoires Pilotes 100 % Compostage » !

 

Après avoir procédé au retournement du compost sur le 1er composteur de la commune pour le mettre en maturation, le 2e composteur a été inauguré au niveau du stade (route de Calvisson). Objectif ? Permettre à toutes celles et ceux qui n’ont pas l’espace pour trier leurs biodéchets à leur domicile de le faire gratuitement dans un espace collectif au cœur de leur commune !

 

Le 1er composteur étant régulièrement plein en 3 mois au lieu de 6 mois en moyenne, le nouveau composteur permettra de répondre à la demande accrue des habitants. Avec celui de Saint-Geniès-de-Malgoirès, inauguré le 2 avril dernier, et celui de Saint-Côme-et-Maruéjols, voilà qui porte à 4 le nombre d’aires de compostage partagé sur l’Agglomération.

 

Ces deux opérations se sont déroulées en présence de Constance Castet, maître-composteur de Nîmes Métropole, qui a partagé son expérience en la matière autour de ce nouvel équipement utile à la commune, dont l’installation et le financement ont été assurés via l’appel à projet « Territoires Pilotes 100 % Compostage ».

 

En effet, pour aller plus loin dans ses actions en faveur de la réduction des déchets – et notamment la promotion du compostage et du lombricompostage –, Nîmes Métropole a lancé en mars 2021 un appel à candidatures auprès de ses 39 communes membres, visant à expérimenter, sur des territoires pilotes, un accompagnement personnalisé pour une gestion optimisée du tri à la source des biodéchets.

 

Enjeu : mettre en œuvre de nouvelles actions pour déployer le tri à la source des biodéchets sur l’ensemble du territoire, notamment en développant des sites de compostage partagé et en permettant à tous les usagers de disposer d’une solution de tri à la source. 3 projets ont été retenus parmi 11 candidatures : ceux des communes de Saint-Dionisy et Saint-Mamert-du-Gard, et celui du quartier « Le Clos des Gallines », de la Ville de Nîmes.

 

L’objectif des territoires pilotes sera de mener l’ensemble des actions retenues dans un délai d’un an afin de donner une impulsion forte au tri à la source des biodéchets. En effet, beaucoup de communes ont déjà sollicité les services de Nîmes Métropole pour la mise en place de composteurs partagés, d’un composteur à l’école, pour la formation et la sensibilisation des élèves, etc.

 

Pour aller plus loin :

 

Qu’est-ce que « Territoires Pilotes 100 % Compostage » ?

 

Il s’agit d’un programme initié en 2021 auprès de communes volontaires pour s’engager sur un an à mettre en place un maximum d’actions concernant la prévention et la gestion de proximité des biodéchets (déchets alimentaires et déchets verts) des habitants et de la commune. Les communes reçoivent un accompagnement dans le développement de projets locaux visant à réduire la part des biodéchets dans les ordures résiduelles et à mieux valoriser les déchets verts produits sur la commune.

 

En effet, environ 30 % de notre poubelle est composée de déchets organiques (« biodéchets ») qui peuvent être facilement valorisés par différentes techniques de compostage.

 

Quels sont les projets des lauréats 2021 ?

 

Saint-Dionisy : commune pionnière dans la gestion de proximité des biodéchets (broyage des déchets verts municipaux, utilisation du broyat dans les espaces verts, premier composteur partagée depuis 2016). Elle pratique également le mulching (= tonte laissée sur place). Elle affiche une volonté d’atteindre une autonomie maximale pour réduire et valoriser les biodéchets de la commune. Elle compte s’appuyer sur un panel de citoyens et sur différents moyens de communication pour toucher le public le plus large.

 

Saint-Mamert-du-Gard : dans le cadre d’une réflexion globale (avec une forte dimension pédagogique dans le cadre d’un projet éco-école), volonté de poursuivre une démarche engagée avec le « zéro-phyto » depuis 2017. L’acquisition d’un broyeur à végétaux est envisagée ainsi que les possibilités d’en faire bénéficier les usagers. Dans la continuité, le développement du compostage collectif pourrait être un outil pour inciter et accompagner les habitants dans la réduction des déchets. La commune souhaite y inclure des jardins partagés et la communication fera la part belle aux démarches participatives.

 

Quartier Le Clos des Gallines de Nîmes : le territoire de Nîmes Métropole comprend un centre urbain (Nîmes) et des communes périphériques. La généralisation du tri à la source des biodéchets s’entend sur l’ensemble du territoire. L’objectif avec ce quartier lauréat, est de démontrer que le compostage (sous toutes ses formes) est aussi possible en ville dans des quartiers urbains et ainsi disposer d’un premier retour d’expérience sur la Ville-centre.

 

A noter que les candidats qui n’ont pas été retenus pourront bénéficier d’un accompagnement sur un projet ponctuel de manière à s’inscrire dans cette dynamique. Nîmes Métropole proposera ensuite, à l’appui de cette expérience, un calendrier de déploiement de la généralisation du tri à la source des biodéchets sur l’ensemble de son territoire.

 

Supports à disposition à télécharger ci-dessous :

 

 

   

 

Retour à la liste des actualités