Diminuer le texteAppuyer sur Ctrl - pour diminuer la taille du texte
Agrandir le texte
Appuyer sur Ctrl + pour augmenter la taille du texte
Imprimer le contenu de la page (Nouvelle fenêtre)
Appuyer sur Ctrl + p pour imprimer la page.




Publié le 17 juin 2021

Les ZAE se mettent au vert : Opération éco-pâturage dans la ZAE Georges Besse !

Des moutons dans les zones d’activités économiques ? C’est possible ! Engagée dans une démarche d’écométropole, l’Agglomération a décidé de mettre à disposition des éleveurs les espaces verts des zones d’activités économiques (ZAE) urbaines et périurbaines dont elle a la gestion. Après les génisses sur la ZAE de Bouillargues, direction les moutons du Bois des Noyers au sein de la ZAE Georges Besse !

 

Dans le cadre des opérations 2021 « Les ZAE se mettent au vert ! », c’est donc au tour de la ZAE Georges Besse, à Nîmes, d’accueillir pour la 2ème année consécutive un cheptel de moutons au cœur du Bois des Noyers.

 

En effet, l’actiparc n’en est pas son premier coup d’essai ! L’été dernier déjà, la caravane du berger de l’entreprise Ecozoone et son cheptel de brebis et de poneys, avaient élu domicile, le temps de quelques semaines, sur ce nouvel espace public vert adopté par ses usagers – entreprises mais aussi habitants du quartier.

 

Mercredi 16 juin 2021 a donc débarqué un troupeau composé de 25 brebis et de 2 poneys, qui se déplacera tout au long de l’été sur différents espaces du Bois des noyers (pâturage itinérant). Le temps de présence dans chaque espace sera fonction de la progression du cheptel et de la quantité d’herbe présente.

 

Objectif ? Proposer une solution alternative à l'entretien mécanique des espaces verts, qui permet de respecter l'environnement tout en proposant des animations ludiques et pédagogiques pour le public. « L’éco-pâturage s’inscrit parfaitement dans « l’esprit nature » du Bois des noyers », souligne Gilles Tixador, membre du Bureau communautaire, délégué aux sites, paysages et à la biodiversité, maire de Sainte-Anastasie.

 

Et de préciser : « Dès sa conception, l’aménagement a été pensé pour sublimer l’existant et garder un esprit bois en conservant les différentes ambiances créées au fil du temps (de l’espace ouvert à l’espace boisé dense), en préservant la biodiversité déjà présente (réservoirs de biodiversité), ou encore en créant des cheminements avec des matériaux naturels. Le mobilier a aussi été imaginé avec les habitants pour s’intégrer dans cet espace de nature en cœur de ville."

 

A noter que durant tout le temps de l’opération – entre 6 à 8 semaines -, Jonathan le berger sera présent sur le site 24h/24, 7J/7, et disponible pour expliquer et partager sa connaissance avec les usagers du bois !

 

Pour plus de sécurité, des clôtures mobiles électriques (jours et nuits) de type « filets à moutons » seront installées sur les espaces accueillant le cheptel. Elles seront signalées par des affiches accrochées aux clôtures tous les 50 mètres. 

 

Pour aller plus loin :

 

Concernant l’opération « Les ZAE se mettent au vert ! » :

 

L’Agglomération soutient depuis plusieurs années l’agriculture via des actions de promotion des produits agricoles et alimentaires locaux. Dans le cadre de sa stratégie globale d’écométropole, l’Agglo mène désormais une réelle politique locale de soutien de l'activité économique agricole et alimentaire notamment au travers de son Projet alimentaire territorial (PAT), lancé fin 2020. 

 

Véritable projet structurant pour le territoire, le PAT a pour objectif de favoriser la bonne articulation entre "agriculture et alimentation" en ne perdant pas de vue son engagement en matière de Développement économique & durable. Dans la continuité de cette démarche, le service "Gestion et Aménagement des ZAE" de Nîmes Métropole innove et propose une nouvelle gestion des espaces verts des zones d’activités économiques (ZAE) urbaines et périurbaines. 

 

Concernant le Bois des noyers :

 

A noter que le concepteur du Bois des noyers « Après la pluie paysagiste » a obtenu en 2021 le prix « Réalisations espaces naturels et agricoles » de la Fédération française du Paysage dans le cadre de la création du bois. 

 

Concernant Ecozoone :

 

Pionnière dans l’éco-pâturage en milieu urbain, Ecozoone utilise le modèle du pastoralisme traditionnel de montagne en l’adaptant au cadre citadin. Les animaux d’Ecozoone sont uniquement élevés pour l’éco-pâturage : ils ne sont en aucun cas destinés à la consommation, ni pour le lait, ni pour la viande, ni pour la vente. Les animaux, en location, broutent tranquillement les herbes.

 

Supports à disposition :

 

Retour à la liste des actualités