Diminuer le texte Appuyer sur Ctrl - pour diminuer la taille du texte
Agrandir le texte
Appuyer sur Ctrl + pour augmenter la taille du texte
Envoyer l'adresse de la page à un ami Imprimer le contenu de la page (Nouvelle fenêtre)
Appuyer sur Ctrl + p pour imprimer la page.

Exporter au format PDF (nouvelle fenêtre)



Déchets

Appel à projets 2017

Structuration d’une filière de réemploi en lien avec les déchèteries de Nîmes Métropole

Le schéma directeur territorial des déchèteries de Nîmes Métropole, validé en Conseil Communautaire du 8 février 2016, prévoit de développer des espaces de réemploi en déchèteries.

Ces espaces visent à proposer une seconde vie à des objets en état de fonctionnement ou réparables dont un usager souhaite se défaire.

En parallèle, Nîmes Métropole mène actuellement l’étude de son programme local de prévention des déchets. Ce programme vise à contribuer à l’atteindre des objectifs nationaux de réduction des déchets à l’horizon 2020.

Le secteur associatif et de l’insertion du territoire opère déjà dans la réparation et le réemploi des objets (mobilier, électroménager, textiles, etc.). Cependant ce réseau nécessite un appui plus important et un accès au gisement des objets réparables.

Le présent appel à projet vise à structurer une filière locale, pérenne, sur le territoire de Nîmes Métropole, en s’appuyant sur les objets collectés dans les espaces de réemploi disposés en déchèteries permettant de maintenir et de développer l’activité des acteurs locaux du réemploi en s’inscrivant dans une stratégie d’économie circulaire et d'insertion par l'activité économique.

Trier et réduire nos déchets, une action de développement durable

Pour garantir les besoins des générations futures, trier et réduire les déchets doit être une priorité pour tous.

Chaque année, 400 kg environ de déchets par habitant sont jetés dans les poubelles et les conteneurs de tri, sans compter les 210 kg déposés dans les déchèteries. Réduire nos déchets constitue donc un enjeu essentiel pour limiter les consommations d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre, tout en maîtrisant les coûts liés à la collecte, l’incinération et l’enfouissement des déchets.

La loi du Grenelle de l’environnement du 3 août 2009 a fixé comme objectif de réduire la production d’ordures ménagères de 7 % par habitant en cinq ans.

45 % des déchets ménagers et 75 % des emballages devront être recyclés ; les déchets incinérés ou enfouis réduits de 15 %.

Aussi, dans le cadre de son Agenda 21, Nîmes Métropole met en œuvre des solutions locales et concertées pour le développement durable. L’Agglo souhaite ainsi mettre à disposition des habitants de son territoire les moyens nécessaires à la valorisation et la réduction des déchets pour relever les défis auxquels nos sociétés doivent faire face.