Diminuer le texte Appuyer sur Ctrl - pour diminuer la taille du texte
Agrandir le texte
Appuyer sur Ctrl + pour augmenter la taille du texte
Envoyer l'adresse de la page à un ami Imprimer le contenu de la page (Nouvelle fenêtre)
Appuyer sur Ctrl + p pour imprimer la page.

Exporter au format PDF (nouvelle fenêtre)



Saint-Dionisy

À vocation agricole et tertiaire, la commune de Saint-Dionisy est située au cœur de la Vaunage, côté ouest de Nîmes.

C'est une assez longue vallée arrosée par la rivière le Rhony, entre Nîmes et Sommières.


Cette vallée est bordée au Nord et au Sud par de petites montagnes qui ont offert un lieu pour le premier habitat de la région.

La commune

Histoire et patrimoine

Les habitants s'établissaient alors sur ce qu'on appelle un oppidum, qu'ils fortifiaient pour assurer leur sécurité. L'un d'eux s'appelle encore La Roque de Viou, qui est resté longtemps un lieu de vigie et de défense, situé à une altitude de 187 m.

Il semble bien que, dès l'origine, le village construit sur cet oppidum se soit appelé Veo, ou Veia, ou Viou. Pendant la période de la colonisation romaine, les habitants sont descendus de leur oppidum celtique pour bâtir leurs maisons dans la plaine, autour de la fontaine, et plus tard autour de l'église.

Ce n'est que dans une bulle du pape Adrien IV pour l'église de Nîmes (10 décembre 1156), que dans l'énumération des possessions foncières en Vaunage de l'évêque Aldebert et du chapitre de sa cathédrale, on trouve nommée pour la première fois une " ecclesia de San Dionysien ".

Par là, nous apprenons que l'église du village était sous le patronage de Saint Denys et que le village portait le nom de son saint patron, Saint Dionisy. Nous savons aussi qu'en 1305, le roi Philippe IV le Bel donna à son ministre, Guillaume de Nogaret, les rentes des villages de la Vaunage, parmi lesquels Saint-Dionisy.

C'était un petit village puisqu'en 1384 il ne comptait que 4 feux. En 1644, Saint-Dionisy était en dépendance du marquisat de Calvisson, et cet état de fait dura jusqu'à la révolution. C'est alors que fut créé le département du Gard, divisé en huit districts, dont celui de Sommières auquel appartint Saint-Dionisy. En 1791, le village de Saint-Dionisy comptait 60 feux, soit un peu moins de 200 habitants.

La première église de Saint-Denys-en-Vaunage dut être construite au Xe siècle et fut plusieurs fois reconstruite et agrandie au XIIe siècle. C'était un prieuré qui dépendait de Nîmes. On connaît les noms des prieurs de la fin du XVIe siècle jusqu'à la révolution qui mit fin au culte.

Aux XIVe et XVe siècles, le pays connaît de nombreuses disettes et des troubles qui déciment la population. D'autre part, au XVIe siècle, la Réforme se répand dans toute la Province.

D'abord clandestine, elle s'affirme bientôt au grand jour, et s'engage alors une sorte de guerre civile entre Catholiques et Protestants. Cette guerre de religion se double aussi de violentes oppositions politiques et sociales entre le pouvoir du Roi et la Province.

Malgré une série d'édits de pacification, malgré même l'édit de Nantes en 1588, les hostilités continuèrent dans toute la Province. Saint-Dionisy, éloigné des centres urbains principaux n'a probablement pas eu beaucoup à en souffrir, et l'on sait que jusqu'à la révolution il y eut conjointement un temple et une église, un pasteur et un curé, dans le village. Mais lorsque la liberté fut rendue au culte religieux, seul le temple rouvrit ses portes.

Avant 1820, le temple était transféré dans l'église, ce qui permet de penser que le village était alors presque totalement protestant. Lorsqu'en 1828, la translation du cimetière fut décidée, on constate qu'il fut divisé en deux parties : 100 m² pour les catholiques et 500 m² pour les protestants. Ces chiffres parlent d'eux-mêmes.

Le XIXe siècle vit le développement du village. En 1821, construction d'un moulin-à-vent, en 1823, aménagement de la fontaine, en 1835, du lavoir, en 1873, de la tour de l'horloge, en 1876 la création de l'école.

Equipements culturels et sportifs

  • Deux courts de tennis
  • Un stade
  • Une salle polyvalente
  • Une crèche
  • Une bibliothèque

Les élus communautaires

Gabach Michel

Membre du Bureau communautaire, délégué aux aires d'accueil des gens du voyage
Maire de Saint-Dionisy


Infos pratiques

Mairie

M. le Maire : Michel GABACH

Coordonnées :

1/3 route de Calvisson
30980 Saint-Dionisy

Tél. : 04 66 81 41 96
Fax : 04 66 81 82 70

Horaires d'ouverture :

Le mardis et le jeudi de 15h00 à 18h00.
Le lundi, le mercredi et le vendredi de 9h00 à 11h30.
Le samedi de 9h00 à 11h00.

28

agenda

Evénements
Mois précédent Mars Mois suivant
L M M J V S D
  01 02 03 04 05
06 07 08 09 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 29 30 31  

Tous les événements

         Les armoiries

 

 

 

 

D'argent à l'olivier arraché de sinople