Diminuer le texte Appuyer sur Ctrl - pour diminuer la taille du texte
Agrandir le texte
Appuyer sur Ctrl + pour augmenter la taille du texte
Envoyer l'adresse de la page à un ami Imprimer le contenu de la page (Nouvelle fenêtre)
Appuyer sur Ctrl + p pour imprimer la page.

Exporter au format PDF (nouvelle fenêtre)



Marguerittes

Chef lieu de canton, la commune de Marguerittes est située immédiatement à la sortie Est de Nîmes.

Essentiellement rurale dans les années 1960 (2 000 habitants environ), elle a connu depuis une expansion très rapide du fait de sa proximité de Nîmes : accroissement important de sa population (5 149 habitants en 1982, 7 597 en 1990, près de 9 000 aujourd'hui) et diversification des activités, les catégories socioprofessionnelles allant croissant par rapport à la population agricole.

Ici, l'olivier et la vigne sont présents en tout lieu et assurent une parfaite transition entre la plaine des Costières et les premiers reliefs de la garrigue.

La commune

Histoire et patrimoine

Église paroissiale MarguerittesLes plus anciens indices d'occupation humaine à Marguerittes remontent à la préhistoire. La plaine marguerittoise était alors une réserve de chasse, de cueillette et de pêche en raison de la présence de marécages, de sources et de rivières.

A l'époque romaine, la plaine et une partie de la garrigue de Marguerittes furent le grenier de la ville de Nîmes. Ce qui explique la présence de nombreuses "villae" dispersées sur son territoire.

Ainsi, Marguerittes, petit village fortifié avec un château, des remparts et plusieurs maisons, était entourée dans la plaine de hameaux très peuplés comme Agarme, Couloures, saint Gilles, Quart, Luc, Costabalen.

Auparavant, la forêt occupait la partie nord de la commune. Elle était composée de chênes verts mélangés avec des boisements épars de pins d'Alep. Le 2 Août 1989, un incendie a ravagé la quasi totalité de cette zone naturelle. Depuis, par l'intermédiaire des aides nationales et européennes, un programme de réhabilitation et de mise en valeur a été développé. La faune, qui avait disparu après l'incendie, se régénère petit à petit grâce à l'effort de la société de chasse et aux plantations effectuées.

La majeure partie de la garrigue a été classée Z.N.I.E.F.F (Zone Naturelle d'Intérêt Touristique, Fauniste et Floristique). Cette zone située au Nord de la commune se divise en deux secteurs, d'une part la Z.N.I.E.F.F de Roquecourbe, dont une partie est classée en "espace boisé classé" au POS de Marguerittes, et d'autre part, la Z.N.I.E.F.F de la garrigue de Nîmes dont la partie concernant la commune de Marguerittes est classée en zone natuelle non costructible.

Ces Z.N.I.E.F.F sont constituées d'espaces boisés de pins d'Alep, de chênes verts et de garrigue. Le boisement de la Z.N.I.E.F.F de Roquecourbe, avec ses arbres de belles tailles souvent âgés, est l'un des seuls dans la région des garrigues du Nord de Nîmes.
Une Z.I.C.O (Zone d'Importance Communautaire pour les Oiseaux) couvre le secteur de Roquecourbe. 

50 % du territoire de la commune sont voués à l'Agriculture. Marguerittes, commune rurale, possède des sols à valeur agricole variées. Au sud de la nationale 86, le terroir communal offre des sols plus riches recevant notamment maraîchage, vergers et pépinières. 30 % du territoire communal sont occupés par la garrigue, 20 % correspondant à la zone d'urbanisation.

En 5 ans (1990-1995), la commune a enregistré la création de plus de 60 entreprises, commerces ou prestataires de services qui s'ajoutent aux commerces existants (23 en 1990) et aux services médicaux, paramédicaux, et divers qui composent depuis longtemps le nerf commercial de la commune.

Monuments et Découvertes

  • Oppidum de Roquecourbe : habitat fortifié. Ages du Fer I et II
  • Roquecourbe : gisement gallo-romain
  • Cantelon : bâtiment gallo-romain
  • Beaulieu : bâtiment et cimetière gallo-romain. Habitat de l'Age du Fer I
  • Eglise de Couloures : vestiges gallo-romains
  • La Garne et le Deves : anciens villages du haut Moyen Age et ruines d'antiques villas romaines
  • Ancienne église du XVème siècle remaniée au XVII ème siècle : deux travées, trois nefs à grosses pierres cylindriques.
  • Ruines de la Chapelle Saint Gilles du XIème Siècle : pur style roman
  • Mézeirac : tombes et stèles gallo-romaines
  • Tracé de l'Acqueduc Romain de Nîmes à Uzès
  • La combe des Bourguignons : En 1989, un violent incendie ravageait les collines dominant Marguerittes. Cette catastrophe mettait au jour un ensemble très important de capitelles et de constructions en pierres sèches édifiées par les rachalants du XVIIème au XVIII Siècles, au lieu dit "la combe des Bourguignons".

    Les ouvrages de pierre sèche ont été réhabilités selon les techniques ancestrales et certains espaces replantés de vignes, d'oliviers, d'arbres fruitiers comme autrefois.

Depuis 2002, un parcours d'interprétation fait découvrir aux promeneurs ce qu'était la vie ici et notamment la garrigue a évolué, sous l'emprise des hommes, de l'Antiquité à nos jours. Long de 1.9 kilomètre, il recèle des vestiges étonnants du travail de construction du paysage effectué par les Rachalans et de ce rapport étroit qu'ils ont eu avec la nature environnante.

Les panneaux disposés sur ce circuit permettent de mieux comprendre ce mode de vie oublié, les techniques de construction de notre patrimoine en pierre sèche, l'ingéniosité de la mise en culture de la garrigue et notre environnement en perpétuelle évolution. Un conservatoire variétal permet également de mieux connaître l'olivier, l'arbre nourricier de la Méditerranée.

Les capitelles servaient d'abris dans les parcelles les plus éloignées. Elles sont construites avec le seul matériau à profusion dans la garrigue: la pierre. Ceci permettait de faire bon usage des roches qui étaient enlevées du sol pour rendre la terre cultivable.

Accès : depuis Marguerittes, suivre la route de Poulx.

Après le pont de l'autoroute : tourner à gauche, en direction de la déchèterie.

Equipements culturels et sportifs

  • Hôtel de Ville
  • Poste
  • Gendarmerie
  • 4 terrains de football
  • 1 mini aire de football
  • 3 terrains de basket-ball
  • 3 terrains de handball
  • 6 courts de tennis
  • 1 terrain de rugby
  • 1 piscine municipale (ouverte en juillet et en août)
  • 2 boulodromes
  • 1 skate park
  • 1 mur d'escalade
  • 1 terrain de tir à l'arc (Praden)
  • 1 salle de boxe
  • 1 parc équestre et pédestre
  • 1 dojo
  • 1 gymnase
  • 1 studio de répétition
  • 1 église
  • 1 chapelle
  • 1 école de musique
  • 1 salle polyvalente
  • Arènes

Les élus communautaires

Portal William

Vice-président de Nîmes Métropole, délégué à la mobilité et aux transports
Maire de Marguerittes

Mayor Vivian

Membre du Bureau communautaire, délégué à la coopération transport
Adjoint au maire

Aguila Brigitte

Déléguée Communautaire
Adjointe au maire


Nicolas Rémi

Délégué communautaire
Groupe d'opposition municipale


Infos pratiques

Mairie

M. le Maire : William PORTAL

Coordonnées :

Rue Gustave de Chanaleilles
30320 Marguerittes

Tél. : 04 66 75 23 25
Fax : 04 66 75 19 64

Horaires d'ouverture :

Du lundi au vendredi de 9h30 à 12h00 et de 13h30 à 17h00.
Le samedi matin de 9h30 à 12h00.

Les bureaux du service URBANISME sont fermés au public les mardis et jeudis après-midi.

Archives communales

Cliquez sur le visuel ci-dessous pour accéder aux archives de Marguerittes :

24

agenda

Evénements
Mois précédent Juillet Mois suivant
L M M J V S D
  01 02
03 04 05 06 07 08 09
10 11 13 15 16
17 18 19 20 21 22 23
25 27 28 29 30
31  

Tous les événements

         Les armoiries

D'azur, à trois marguerites d'argent, rangées sur une terrasse du même, surmontées d'un soleil d'or