en chiffres

  • Facture énergétique moyenne des ménages de l’Agglo : 1 230€ (logement uniquement - En 2008)
  • Depuis octobre 2010, + de 3 000 personnes ont pu consulter leur thermicarte lors de rencontres organisées sur l'ensemble des communes de l'agglomération

le saviez-vous ?

  • Même si le territoire de l’Agglo se situe dans une zone climatique plutôt favorable (20% de besoin de chauffage en moins par rapport à la moyenne nationale), le poste de chauffage mobilise 60% de la consommation énergétique d'un logement.
Diminuer le texte Appuyer sur Ctrl - pour diminuer la taille du texte
Agrandir le texte
Appuyer sur Ctrl + pour augmenter la taille du texte
Envoyer l'adresse de la page à un ami Imprimer le contenu de la page (Nouvelle fenêtre)
Appuyer sur Ctrl + p pour imprimer la page.

Exporter au format PDF (nouvelle fenêtre)



Pourquoi consulter sa thermicarte ?

Le prix de l’énergie ne cesse d’augmenter

En 2011, pour les particuliers, le prix du gaz a augmenté de 12 % et celui de l’électricité de 8 %(1).
La Commission de Régulation de l’Energie(2) estime de son côté que le prix de l’électricité pourrait grimper de 30 % d’ici à 2016.
Chacun doit donc réfléchir aux moyens de faire des économies d’énergie afin de ne pas voir son budget énergie s’envoler et de ne plus pouvoir le maîtriser.

La thermicarte permet de localiser les déperditions d’énergie de votre toiture

Avec une habitation mal isolée, l’environnement et votre budget paient le prix fort !
En France le secteur le plus consommateur d’énergie est le bâtiment. Loin devant le transport et l’industrie, le bâtiment concentre à lui seul 43 % des consommations énergétiques et 25 % des rejets de CO2 dans l’atmosphère.

Pour chaque construction, c’est la toiture qui affiche les plus grandes déperditions de chaleur, avant même la façade, les fenêtres ou les sols. La thermicarte vous permet justement de visualiser votre toiture. Les anomalies thermiques relevées peuvent correspondre à une mauvaise isolation ou à un bâtiment trop chauffé.

                            

       Pertes de chaleur d'une maison individuelle non isolée (Source Ademe)

La perte de chaleur d'une maison individuelle non isolée représente : 20 à 25 % d'air renouvelé et de fuites par la cheminée, 25 à 30 % par le toit, 20 à 25 % par les murs, 10 à 15 % par les fenêtres, 7 à 10 % par les planchers bas et 5 à 10 % par les ponts thermiques.

Depuis octobre 2010, les habitants de l'agglomération ont pu consulter leur thermicarte en se rendant dans des permanences situées dans les communes ou au siège de l'Espace Info Energie du C.A.U.E du Gard (Conseil d'Architecture, d'Urbanisme et de l'Environnement). Fin 2012, environ 3 000 thermicartes ont pu être consultées ainsi.

Dans le cadre d'un partenariat avec l'Ecole des Mines Nîmes-Alès, des étudiants du Master "Communication et Technologie numérique" ont accompagné Nîmes Métropole dans la mise en ligne sur internet de l'ensemble des thermicartes de l’agglomération. 

En conclusion, consultez votre thermicarte, identifiez les problèmes, adoptez des gestes "éco-citoyens" et réduisez ainsi vos factures !

(1) Source: Observation et Statistiques n°366 du Commissariat Général au Développement Durable
(2) Commission de Régulation de l'Energie, autorité administrative indépendante chargée de veiller au bon fonctionnement des marchés de l’électricité et du gaz en France

15

agenda

Evénements
Mois précédent Décembre Mois suivant
L M M J V S D
  01 02
03 04 05 06 07 08 09
10 11 12 13 14 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31  

Tous les événements

contact